Tokyo, le 19 novembre 2018
Communiqués de Presse

Business France annonce le choix de son partenaire Team France Export au Japon

Christophe Lecourtier, Directeur général de Business France annonce avoir retenu la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Japon (CCIFJ) pour être le partenaire de Business France pour l’accompagnement des PME et ETI françaises au Japon.

La signature du contrat entre Business France, représenté par Christophe Lecourtier, et la CCIFJ, représentée par Armel Cahierre, son président, s’est tenue en présence de Mme Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’économie et des finances, et de M. Laurent Pic, Ambassadeur de France au Japon. Plusieurs délégations régionales étaient également présentes ainsi que les entreprises participant à l’opération « 100 PME au Japon » organisée par la CCIFJ en partenariat avec Business France, à l’occasion du centenaire de la chambre.

Après le lancement des guichets uniques de l’export dans les Régions de France, cette annonce constitue une nouvelle étape majeure dans la mise en œuvre du projet Team France Export. Il s’agit en effet de la première déclinaison à l’étranger du projet porté par Business France, après les annonces sur le commerce extérieur par le Premier Ministre, M. Edouard Philippe, le 23 février 2018 à Roubaix.

« Cette décision structurante associe, de manière ambitieuse, deux acteurs de référence dans un partenariat public privé inédit, dans une logique d’efficacité du dispositif au service des entreprises françaises. C’est également un message positif et mobilisateur, tant à l’adresse de la communauté d’affaires française et japonaise au Japon, qu’à celle des entreprises basées en France, au moment où l’Accord de Partenariat Économique entre l’UE et le Japon ouvre des perspectives nouvelles. », souligne Christophe Lecourtier.

« Cet accord donnera aux entreprises françaises une porte d'entrée unique CCIFJ/Business France sur le marché Japonais. Cette coopération libèrera les énergies, créera des synergies au bénéfice des entreprises françaises pour un meilleur accès aux opportunités de la troisième économie mondiale : le Japon », confirme Armel Cahierre.